Populations autochtones

La déclaration de politique générale du WWF sur les populations autochtones et la conservation souligne notre engagement à reconnaître et à respecter les droits des populations autochtones à l'autodétermination et à leurs terres, territoires et ressources naturelles. En outre, le WWF reconnaît que les activités de conservation et de régénération bénéficient de la participation des populations autochtones de leur conception  à leur mise en œuvre. 

Dans le cadre des garanties environnementales et sociales du WWF, la norme sur les populations autochtones définit les exigences et les procédures applicables aux interventions susceptibles d'affecter les populations autochtones, ou leurs terres, territoires et ressources dans les paysages terrestres et marins où nous travaillons.

Ce que représente le WWF

Le WWF reconnaît le droit des populations autochtones à donner, modifier, refuser ou retirer leur consentement libre, informé et préalable (CLIP) aux interventions, ou parties d'interventions, qui peuvent affecter leurs peuples, ou leurs terres, territoires et ressources naturelles. 

Le WWF ne promouvra ni ne soutiendra, ni ne pourra s'opposer activement, aux interventions affectant les populations autochtones, ou leurs terres, territoires et ressources, qui n'ont pas reçu le CLIP des communautés potentiellement affectées.

© Brent Stirton / Getty Images
Un guide pour respecter les droits et éviter les conflits

Le CLIP est un droit des populations autochtones et est donc une exigence pour toutes les interventions du WWF qui présentent la possibilité de les affecter, ou leurs terres, territoires et ressources.

Le CLIP permet aux populations autochtones de :

  • Exercer leur droit à l'autodétermination et renforcer les institutions coutumières
  • Évaluer les avantages et les risques potentiels des interventions de conservation et de régénération et influencer leur conception pour réduire les risques et promouvoir les avantages.
  • Déterminer collectivement s'il faut ou non consentir à toute intervention susceptible d'affecter leurs peuples, ou leurs terres, territoires et ressources.

Comment nous appliquons le CLIP

L'exigence du CLIP est à la base de notre travail et est intégrée dans nos politiques sociales et nos diverses normes de sauvegarde. Nous appliquons les principes du CLIP afin d'entretenir des partenariats équitables avec les populations autochtones et de guider la manière dont nous concevons, mettons en œuvre et contrôlons les interventions de conservation et de régénération avec les populations autochtones.

Ce qu'il faut lire

Des informations sur les populations autochtones et le consentement libre, informé et préalable (CLIP) sont disponibles dans plusieurs documents, notamment la politique sociale du WWF sur les populations autochtones et la conservation et plusieurs normes du cadre de sauvegardes environnementales et sociales. Ces documents peuvent être téléchargés ci-dessous.

DOCUMENTS PAR THÈME

Les sauvegardes environnementales et sociales et les politiques sociales du WWF sont larges et couvrent de nombreux sujets différents. Vous trouverez ci-dessous une liste de six sujets faisant l'objet de recherches fréquentes.

 Amahuaca natives. Old man Santiago with a grandson at Nuevo San Juan, a small new Amahuaca settlement along the Rio Alto Purus at the border of the Alto Purus Reserved Zone, department Ucayali, Peru. Santiago and his native group lived isolated as hunter-gatherer along the headwaters of the Rio Alto Purus and Rio Inuya until 1975, when they had first contacts with the outside world.

Les populations autochtones et le consentement préalable, libre et éclairé (CLIP)

Le droit des populations autochtones de donner ou de refuser leur consentement à des actions qui les affectent.

 Nepal hay NDCs

Droits de l'Homme

Nous avons mis en place plusieurs politiques et normes pour assurer la protection et la promotion des droits de l'Homme dans toutes les activités du WWF.
 The Monkoto female police force. Monkoto, Democratic Republic of the Congo.

Application de la loi

L'application de la loi sur la conservation est effectuée par les partenaires du WWF. Pour s'assurer que cela est fait de manière éthique et en accord avec le droit international, nous avons mis en place plusieurs protocoles dans les paysages/projets sur lesquels nous travaillons.
 Entrance gate to the CAMIRON mine in the South-east of Cameroon.

Activités exclues

Cette liste présente les activités que le WWF interdit dans le cadre de ses projets ou de son financement.
 orinoco

Mécanismes de règlement des griefs

Le WWF s'engage à renforcer sa responsabilité envers les communautés avec lesquelles il travaille. Cette page décrit notre approche pour garantir que ces communautés puissent faire part de leurs préoccupations ou exprimer des plaintes concernant les impacts négatifs involontaires de notre travail et chercher une solution.
 
People working with WWF plant mangroves in the western coastal region of Madagascar. A mangrove, a shrub or small tree that grows in coastal saline or brackish water, are key to a healthy marine ecology, providing shelter to crabs and shrimps, and reducing soil erosion. Birds, sea turtles, and dugongs, an endangered marine sea mammal, all use mangroves. The land-sea barrier is also an extremely efficient way to retain CO2, thus contributing to climate protection, says WWF.

Égalité des sexes

Le WWF reconnaît l'importance de promouvoir l'égalité des sexes dans toute l'organisation et d'appliquer ses principes à l'ensemble de notre travail. Notre politique de genre guide cet effort.