Nous respectons les droits de l'Homme dans tout ce que nous faisons

Le WWF considère que la relation entre le respect des droits de l'Homme et la promotion d'un écosystème sain est mutuellement inclusive. Chaque individu  a le droit de bénéficier d'un environnement sûr, propre, sain et durable, et un environnement sain est une condition préalable nécessaire à la réalisation de nombreux autres droits de l'homme et au bien-être humain.

Les droits de l'Homme sont récurrents dans les différentes normes que nous nous engageons à respecter en tant qu'organisation. Ils font partie des normes fondamentales de notre réseau et s'appliquent à tout ce que nous faisons. Ce faisant, nous respectons et, au mieux de nos capacités, protégeons les droits d'expression et de participation en matière d'environnement, en tenant compte des contextes culturels et politiques si nécessaire.

Comment nous mettons en œuvre cet engagement

Nous sommes guidés par 7 principes directeurs :

  1. Respecter les droits de l'Homme
  2. Plaider pour que les gouvernements, en tant que détenteurs de devoirs, remplissent leurs obligations.
  3. Promouvoir les droits de l'Homme dans notre travail
  4. Identification et atténuation des impacts négatifs sur les droits de l'Homme
  5. Contribuer à la protection des personnes vulnérables
  6. Encourager la bonne gouvernance
  7. Soutien aux détenteurs de droits

© James Morgan / WWF-US
Comment nous appliquons les droits de l'Homme dans notre travail quotidien

Outre les sept principes directeurs, nous adoptons une approche fondée sur les droits de l'Homme dans toutes nos activités. Nous procédons à des évaluations et à d'autres contrôles préalables afin de comprendre les risques liés aux droits de l'Homme, qu'ils soient spécifiques à nos activités ou qu'il s'agisse de facteurs sociaux, économiques, politiques ou autres facteurs "contextuels" plus larges pouvant influencer notre travail. Nous cherchons à identifier et à atténuer tout risque lié aux droits de l'Homme que notre travail sur le terrain peut poser par l'application systématique du cadre de garanties environnementales et sociales. Nous nous engageons et collaborons avec les communautés pour : 

  • comprendre leurs droits
  • s'assurer que les impacts potentiels de l'intervention sont compris
  • participer à la prise de décision.

En cas d'impacts possibles sur les populations autochtones, nous garantirons un processus de consentement libre, préalable et éclairé (CLIP) pour les interventions affectant les communautés, ou leurs terres, territoires et ressources. Nous reconnaissons l'importance de conserver les cultures des populations autochtones et des communautés locales, et nous respectons leur droit à un environnement sûr, propre, sain et durable, leur droit à l'information et leur droit de participer à la prise de décision. 

Ce qu'il faut lire

Les informations sur les engagements du WWF en matière de droits de l'homme se trouvent dans plusieurs documents, notamment la déclaration de politique générale du WWF sur les droits de l'homme, le cadre de sauvegarde environnementale et sociale et notre protocole de réponse aux violations des droits de l'homme. Vous pouvez les télécharger ci-dessous.

DOCUMENTS PAR THÈME

Les sauvegardes environnementales et sociales et les politiques sociales du WWF sont larges et couvrent de nombreux sujets différents. Vous trouverez ci-dessous une liste de six sujets faisant l'objet de recherches fréquentes.

 Amahuaca natives. Old man Santiago with a grandson at Nuevo San Juan, a small new Amahuaca settlement along the Rio Alto Purus at the border of the Alto Purus Reserved Zone, department Ucayali, Peru. Santiago and his native group lived isolated as hunter-gatherer along the headwaters of the Rio Alto Purus and Rio Inuya until 1975, when they had first contacts with the outside world.

Les populations autochtones et le consentement préalable, libre et éclairé (CLIP)

Le droit des populations autochtones de donner ou de refuser leur consentement à des actions qui les affectent.

 Nepal hay NDCs

Droits de l'Homme

Nous avons mis en place plusieurs politiques et normes pour assurer la protection et la promotion des droits de l'Homme dans toutes les activités du WWF.
 The Monkoto female police force. Monkoto, Democratic Republic of the Congo.

Application de la loi

L'application de la loi sur la conservation est effectuée par les partenaires du WWF. Pour s'assurer que cela est fait de manière éthique et en accord avec le droit international, nous avons mis en place plusieurs protocoles dans les paysages/projets sur lesquels nous travaillons.
 Entrance gate to the CAMIRON mine in the South-east of Cameroon.

Activités exclues

Cette liste présente les activités que le WWF interdit dans le cadre de ses projets ou de son financement.
 orinoco

Mécanismes de règlement des griefs

Le WWF s'engage à renforcer sa responsabilité envers les communautés avec lesquelles il travaille. Cette page décrit notre approche pour garantir que ces communautés puissent faire part de leurs préoccupations ou exprimer des plaintes concernant les impacts négatifs involontaires de notre travail et chercher une solution.
 
People working with WWF plant mangroves in the western coastal region of Madagascar. A mangrove, a shrub or small tree that grows in coastal saline or brackish water, are key to a healthy marine ecology, providing shelter to crabs and shrimps, and reducing soil erosion. Birds, sea turtles, and dugongs, an endangered marine sea mammal, all use mangroves. The land-sea barrier is also an extremely efficient way to retain CO2, thus contributing to climate protection, says WWF.

Égalité des sexes

Le WWF reconnaît l'importance de promouvoir l'égalité des sexes dans toute l'organisation et d'appliquer ses principes à l'ensemble de notre travail. Notre politique de genre guide cet effort.